Menu
01 46 41 05 93

Joignable 24h/24 7j/7

Je veux être rappelé

Se rendre à la clinique

32 rue Pierret
92200 - NEUILLY SUR SEINE

Consultation uniquement sur rendez-vous

Une question ? Un doute ?

Consultez notre foire aux questions, vous y trouverez sûrement une réponse !

Consulter la FAQ

L’arthrose chez le chien et le chat à Neuilly-sur-Seine, Paris

Qu’est-ce que l’arthrose ?

L’arthrose est une maladie dégénérative des cartilages articulaires qui conduit à leur destruction (photo 1). Elle survient plus fréquemment chez le chien que chez le chat  et surtout chez les chiens d’un âge avancé et de grande race. L’arthrose est due soit à l’application de contraintes trop importantes sur les cartilages (obésité, traumatisme articulaire) soit à une dégénérescence des cellules cartilagineuses au court de la vie de l’animal. Le cartilage articulaire n’est plus correctement renouvelé, ce qui provoque une inflammation au sein de l’articulation à l’origine de douleur et de boiterie. Cette inflammation accélère la dégradation du cartilage qui entretient l’évolution de l’arthrose.

Comment est diagnostiquée l’arthrose à la clinique de spécialistes ABVET à Neuilly sur Seine ?

Chez le chien, l’arthrose se traduit par une diminution de l'activité, une boiterie du ou des membres atteints et peut aller jusqu’à un refus de votre chien d’effectuer un exercice commun pour lui. Généralement les chiens arthrosiques présentent une démarche raide, peinent à plier les articulations et économisent leurs mouvements. De nombreux chiens très arthrosiques préférèrent rester assis ou couchés : ils ont beaucoup de mal à se relever (photo 2). Chez le chat si les symptômes décrits peuvent être retrouvés mais  souvent il n’est observé qu’une altération du comportement du chat, celui-ci exprimant beaucoup plus discrètement ce type de gène locomotrice avec des déplacements limités ou une perte d’appétit.

Comment est traitée l’arthrose à la clinique vétérinaire ABVET à Neuilly sur Seine ?

Les traitements de l’arthrose sont palliatifs, c’est à dire qu’une fois l’arthrose déclarée, il n’existe pas de traitement pour la guérir et permettre au cartilage retrouver son état normal initial. La stratégie thérapeutique de l’arthrose repose sur plusieurs axes : le traitement  prophylactique de la cause primaire de l’arthrose, les traitements médicaux qui ont pour but de limiter la progression d’arthrose et en dernier recours les traitements de sauvegarde de l’articulation.

Les traitements chirurgicaux prophylactiques :  

Toutes les maladies articulaires peuvent être à l’origine d’une arthrose. Certaines techniques chirurgicales permettent de retarder la progression de l’arthrose. Ce sont les traitements chirurgicaux des déchirures de ligaments croisés (TPLO ou CBLO), instabilité de l'épaule, les traitements de dysplasie du coude, les exérèses des lésions d’OCD, l’exérèse de fragments osseux au sein de l’articulation ou encore les ostéotomies ulnaires ou pelviennes pour les plus importantes.

Les traitements médicaux 

Une fois l’arthrose installée, l’administration d’anti-inflammatoires et de chondroprotecteurs permet de limiter sa progression et de diminuer les signes cliniques et locomoteurs associés. Les anti-inflammatoires seuls n'empêchent en aucun cas l'évolution de l'arthrose : ils masquent la douleur. Ils sont contre-indiqués à moyens et longs termes pour les nombreux effets secondaires tels que les troubles digestifs (ulcérations, saignement, péritonite), les insuffisances rénales et l'ostéoporose chez les vieux chiens. L’injection intra articulaire de cellules souches (cellules souches) et de plasma enrichi en plaquette (ACP ou PRP) sont  des alternatives nouvelles  agissant à long terme sans effets secondaires. Bien sûr, des limites existent  à ces thérapeutiques nouvelles sachant que leur efficacité est très limitée lorsque l'articulation est détruite avec disparition des cartilages communément observée dans les arthroses très évoluées. C'est pourquoi, les chirurgies de sauvegarde gardent toute leur importance.

Traitement de sauvegarde de l’articulation 

En dernier recours, en cas d’arthrose trop avancée et d’une douleur intolérable ne répondant plus au traitement médical, une prothèse ou une arthrodèse de l’articulation peuvent être envisagée. Les prothèses de la hanche et les prothèses du coude  permettent de remplacer entièrement l’articulation une fois l’arthrose déclarée. L'articulation malade et arthrosique est remplacée par une articulation artificielle sous forme d'une prothèse.  Le pronostic est excellent après une totale de la hanche mais la récupération est plus complexe après une prothèse totale du coude.

Les articulations du poignet (carpe) et de la cheville (tarse) atteintes d’arthrose ne répondant pas au traitement médical sont traitées par arthrodèse (suppression de l'articulation). Ces deux articulations tolèrent très bien cette intervention avec une excellente mobilité et une gêne minimale. L'arthrodèse du genou chez le chien est moins bien tolérée mais permet d'éviter une amputation occasionnellement et en dernier recours (photo 4 et 5 et vidéo).

 Photo 4 :  radiographie d'une  genou chez le chien après l'échec d'une TPLO. Notez la luxation du fémur en arrière du tibia avec des complications d'infection articulaire.

Photo 5 : radiographie  du chien de la vidéo 6 mois après  l'arthrodèse

Vidéo : notez l'absence de gêne majeure et de douleurs 6 mois après l'intervention.

Quel est le pronostic après traitement de l’arthrose ?

Aujourd’hui l’arthrose peut être prise en charge grâce à des traitements palliatifs qui limitent sa progression et diminuent l’intensité des signes cliniques et locomoteurs associés. Il est essentiel de maintenir votre animal à un poids convenable et de lui assurer une activité physique modérée et régulière assurant l’entretien de sa musculature et de sa laxité articulaire. La progression de l’arthrose chez les chiens peut être ralentie ou éliminée grâce à des traitements chirurgicaux prophylactiques avec un bon pronostic. Les prothèses et les arthrodèses peuvent transformer la qualité de vie des animaux dont les articulations sont détruites par une arthrose très invalidante.

Contactez-nous

Consultez également

Ce qui nous caractérise

Accueil et suivi personnalisé par l’ensemble de l’équipe soignante. Prise en charge globale et immédiate des patients. Respect du bien être de l’animal et traitement systématique de la douleur. Sécurité de l’anesthésie (protocole appropriés et monitoring répondant aux dernières normes). Chirurgie ambulatoire grâce à la chirurgie mini-invasive et aux anesthésies sophistiquées. Structure équipée d’un système permanent de décontamination d’air. Matériel de pointe. Chirurgie non-invasive. Formation continue de nos vétérinaires et du personnel soignant.