Menu
01 88 24 23 21

Joignable 24h/24 7j/7

Je veux être rappelé

Se rendre à la clinique

32 rue Pierret
92200 - NEUILLY SUR SEINE

Consultation uniquement sur rendez-vous

Une question ? Un doute ?

Consultez notre foire aux questions, vous y trouverez sûrement une réponse !

Consulter la FAQ

L’utilisation des cellules souches mésenchymateuses chez le chien et le chat à Neuilly-sur-Seine, Paris

Que sont les cellules souches et la thérapie cellulaire?

Les cellules souches mésenchymateuses sont des cellules adultes ayant la capacité de se différencier dans plusieurs voies cellulaires. Elles sont donc multipotentes, c’est à dire qu’elles peuvent produire plusieurs types de cellules spécialisées mais pas tous les types. Ces cellules sont présentes dans la moelle osseuse mais également dans les tissus adipeux, gingivaux et dans les tissus néonataux tels que le placenta. Le mode d'action des cellules souches sur les tissus de nos animaux est multiforme et en particulier par l’inhibition de la réponse inflammatoire, la réduction de l’apoptose (mort cellulaire programmée), la prévention de la fibrose, la stimulation de la cicatrisation et l’immunomodulation. De ce fait, leurs utilisations thérapeutiques sont aujourd’hui variées.

Ces cellules peuvent avoir plusieurs origines. Si historiquement, chez le cheval et chez l’homme, elles étaient récoltées à partir de la moelle osseuse, les avancées scientifiques ont permis d’isoler les cellules souches mésenchymateuses à partir de la graisse et des tissus gingivaux et de réduire ainsi le caractère invasif de la récolte de tissus nécessaires à la culture de ces cellules. Récemment ces cellules souches ont pu être isolées à partir du placenta et autres annexes fœtales, permettant la création d’une banque de cellules souches disponibles pour les praticiens vétérinaires. Désormais, les cellules souches peuvent être utilisées comme un médicament, sans prélèvement de tissus par le vétérinaire, évitant ainsi un acte chirurgical préalable préjudiciable pour le patient et coûteux pour les maitres.

Quelles sont les utilisations potentielles des cellules souches chez l'homme ?

Les cellules souches sont utilisées couramment en médecine humaine pour la reconstruction des tissus tels que la régénérescence de la peau après des brûlures ou de structures anatomiques telles que le nez et les oreilles et nombre d'autres organes. Elles sont utilisées aussi pour le traitement de maladies très spécifiques ou pour la protection et la régénérescence des organes malades, comme la régénérescence du foie en attente d'une greffe hépatique.

Photo 1 : vue d'une peau artificielle obtenue par culture cellulaire après prélèvement d'un fragment de peau chez l'homme pour le traitement d'une brûlure grave du troisième degré.

Depuis peu, elles sont utilisées dans le traitement des cancers. Enfin, leur emploi prend une importance de plus en plus considérable dans la recherche et l'expérimentation pour l'identification de nouvelles molécules, l'analyse du mécanisme des maladies et l'étude de la toxicité des médicaments.

Photo 2 : photographie historique d'une souris connue sous le nom de souris de Vacanti, sur laquelle a poussé une oreille d'homme par  « tissue engineering »

Quelles sont les utilisations des cellules souches à la clinique de spécialistes ABVET à Neuilly sur Seine ?

L’arthrose et les tendinites

Les cellules souches sont principalement utilisées dans le traitement local de l’arthrose et des tendinites. Elles sont injectées localement dans les articulations ou dans les tendons. Elles ont une action anti-inflammatoire, chondroprotectrice (protection des cartilages), analgésique, immunomodulatrice (modulation de la réaction immunitaire) et lubrifiante. Ces cellules souches ne présentent pas d’effet secondaire néfaste pour votre animal. La durée d’action d’une injection de cellules est variable selon le stade de la maladie mais s’étend en moyenne sur plusieurs mois, jusqu'à 18 mois ou plus. Une étude sur les effets de l’injection de cellules souches mésenchymateuses pour le traitement de l’arthrose chez le chien montre une amélioration de la boiterie pendant 6 mois après l’injection. La combinaison des cellules souches et du plasma enrichi en facteur de croissance prolonge considérablement les effets recherchés. Les résultats cliniques obtenus dans la littérature et à la clinique vétérinaire ABVET à Neuilly-sur-Seine sont excellents avec ce traitement. Il peut être répété au besoin sans effet secondaire.

L'utilisation des cellules souches dans le traitement de l'arthrose s'étend à toutes les formes d'arthrose et à toutes les articulations sachant que les coudes, les genoux (grassets chez le chien et le chat ) et les hanches sont plus fréquemment atteintes mais nous l'utilisons fréquemment aussi pour les épaules et les tarses (chevilles). Les cellules souches sont d'autant plus recommandées que l'arthrose est débutante ou en prophylaxie de son évolution après le traitement de la dysplasie du coude avec éxérèse des fragments du processus coronoïde et après traitement de la déchirure du ligament croisé par une TPLO  ou une CBLO.

Prenons l'exemple de Flipot, Dogue de Bordeaux de 8 mois traité pour une dysplasie du coude. Les radiographies pré et post opératoires, les scanners et les arthroscopies montrent l'efficacité du traitement et l'absence de progression notoire de l'arthrose sur 10 mois. Nous suivons régulièrement des chiens avec une maladie identique sur plusieurs années sans récidive des symptômes et sans souffrance.

Photo 3 : suivi radiologique d'un coude chez un Dogue de Bordeaux de 8 mois traité pour une dysplasie du coude avec fragmentation du processus coronoïde avec des cellules souches aprés arthroscopie. Notez l'absence de progression radiographique de l'arthrose.

Photo 4 : suivi par scanner chez ce Dogue de Bordeaux de 8 mois objectivant l'évolution du coude 10 mois  après traitement par arthroscopie et cellules souches

Photo 5 : suivi arthroscopique chez ce même Dogue de Bordeaux de 8 mois témoignant de la cicatrisation des cartilages et de la membrane synoviale après traitement de la fragmentation du processus coronoïde par arthroscopie et cellules souches

Traitement des ostéochondrites disséquantes chez le chien

L'ostéochondrite disséquante du tarse est fréquente chez les chiens de grande taille de races prédisposées avant l'âge d'un an. Les articulations principalement atteintes sont les épaules, les coudes, les grassets et les chevilles (tarse). Le traitement utilise l'exérèse sous guidage arthroscopique des fragments de cartilages libres dans l'articulation combinée avec l'emploi des cellules souches et du plasma enrichi en facteurs  de croissance.

Maladies inflammatoires et auto-immunes

Des études ont montré l’intérêt des cellules souches mésenchymateuses dans le traitement d’autres pathologies inflammatoires systémiques ou locales et celui des maladies auto-immunes. Les cellules souches sont injectables par voie intraveineuse sans effet secondaire pour votre animal. Aujourd’hui les cellules souches sont indiquées dans le traitement de plusieurs maladies inflammatoires et auto-immunes comme les stomatogingivites, les maladies inflammatoires intestinales chroniques chez le chien, les stomatites inflammatoires chroniques du chat, les polyarthrites, les polymyosites, les anémies et les thrombocytopénies auto-immunes.

Perspectives

Si aujourd’hui les cellules mésenchymateuses ne peuvent pas se différencier une fois en contact avec les tissus, il est possible d’induire des tropismes vers certaines voies cellulaires pour stimuler voire induire la régénération d’un type cellulaire précis. Cette perspective est encore au stade novateur.

À la clinique ABVET à Neuilly-sur-Seine, nous proposons l'utilisation de cellules souches prédifférenciées pour la régénérescence de la moelle épinière après traumatisme médullaire grave et pour le traitement de la myélopathie dégénérative responsable de la paralysie principalement chez les vieux bergers Allemands.

Photo 6 : radiographie de la colonne vertébrale d'un chat de 10 mois avec fracture de la 10e vertèbre thoracique

Photo 7 : vue peropératoire de la chirurgie décompressive du chat de la photo 6 avec application d'un support pour les cellules souches à la surface de la moelle épinière traumatisée

Photo 8 : vue du chat de 20 ans du Dr Bardet 6 mois après traitement d'une insuffisance rénale grave par fluidothérapie, cellules souches et traitement énergétique par le Chromacup.

La clinique de spécialistes ABVET possède une expérience forte de plusieurs années avec les traitements à base de cellules souches existantes et saura vous conseiller au mieux quant à leurs pertinences. Ces traitements sont particulièrement indiqués pour les animaux qui ne répondent pas aux autres formes thérapeutiques classiques ou qui sont intolérants  à ces traitements ainsi que chez les patients âgés avec un risque d’effet secondaire accrus.

Contactez-nous

Consultez également

Ce qui nous caractérise

Accueil et suivi personnalisé par l’ensemble de l’équipe soignante. Prise en charge globale et immédiate des patients. Respect du bien être de l’animal et traitement systématique de la douleur. Sécurité de l’anesthésie (protocole appropriés et monitoring répondant aux dernières normes). Chirurgie ambulatoire grâce à la chirurgie mini-invasive et aux anesthésies sophistiquées. Structure équipée d’un système permanent de décontamination d’air. Matériel de pointe. Chirurgie non-invasive. Formation continue de nos vétérinaires et du personnel soignant.