Menu
01 46 41 05 93

Joignable 24h/24 7j/7

Je veux être rappelé

Se rendre à la clinique

32 rue Pierret
92200 - NEUILLY SUR SEINE

Consultation uniquement sur rendez-vous

Une question ? Un doute ?

Consultez notre foire aux questions, vous y trouverez sûrement une réponse !

Consulter la FAQ

Les chirurgies de l’oreille à Neuilly-sur-Seine, Paris

L’oreille est constituée de trois parties : l’oreille externe, l’oreille moyenne et l’oreille interne. L’oreille interne contient l’appareil vestibulaire (centre de l’équilibre) et l'oreille moyenne, les petits os de l’audition. L’oreille moyenne ou bulle tympanique est une grande chambre de résonance. L’oreille externe est constituée du pavillon et du conduit auditif externe. Chez le chien et le chat, le conduit auditif est initialement vertical puis devient horizontal jusqu'au tympan. L’oreille chez nos animaux de compagnie est le siège de nombreuses maladies et certaines races à oreilles tombantes ou à conduit auditif naturellement étroit sont plus prédisposées aux maladies des oreilles comme les otites externes ou moyennes. Dans les cas les plus sévères, le recours à un traitement local n’est pas suffisant, et la chirurgie peut être la seule option de traitement.

Photo 1 : schéma de l'oreille chez le chien avec les oreilles externe, moyenne et interne

Comment reconnaître que mon animal souffre d’une otite ou d’autres maladies des oreilles ?

L’otite est une maladie douloureuse. Votre animal présentera des douleurs lors de la manipulation des oreilles ou des difficultés à déglutir car les mandibules sont proches des conduits auditifs. De plus le pavillon de l’oreille présentera une rougeur et parfois un écoulement plus ou moins purulent voir une odeur nauséabonde. En phase terminale, le conduit auditif est totalement obstrué.

Photo 1 bis : vue  du pavillon d’une oreille atteinte d'une otite chronique avec obstruction du conduit auditif externe

Comment sont diagnostiquées les otites ou les autres maladies des oreilles à la clinique de spécialistes ABVET à Neuilly sur Seine ?

Le diagnostic de l’otite repose d’une part sur les examens clinique, otoscopique endoscopique, cytologique et éventuellement tomodensitométrique (scanner). L’examen clinique met en évidence les signes évoqués précédemment. L’examen cytologique du cérumen ou des sécrétions présentes permet de caracteriser une prolifération bactérienne ou fongique. Les examens otoscopique ou endoscopique assurent la visualisation directe des anomalies. Dans les cas les plus chroniques, l’oreille moyenne voir l’oreille interne peuvent être atteintes. Il est  fréquent d’observer des troubles neurologiques caractérisés par des pertes d’équilibre, une tête penchée et une désorientation traduisant un syndrome vestibulaire. Il est alors essentiel de réaliser un scanner des oreilles afin d'objectiver l’atteinte des bulles tympaniques et choisir le traitement adéquat.

Photo 2 : scanner des bulles tympaniques chez un chat atteint d'une otite chronique droite. Notez le comblement de la bulle tympanique droite et du conduit auditif correspondant

Les otites représentent la majorité des troubles de l'oreille chez le chien. Toutefois, elles sont souvent associées à des problèmes dermatologiques (allergies alimentaires, atopie), parasitaires, des polypes, des tumeurs bénignes et malignes (cancéreuses), des corps étrangers, ou des maladies générales telles que l'hypothyroïdie, la maladie de Cushing et les maladies auto-immunes. L'examen de l'oreille par otoscopie ou endoscopie permet fréquemment de préciser la cause. Il est souvent nécessaire de réaliser des tests complémentaires.

Pourquoi les maladies chroniques de l’oreille engendrent une sténose (occlusion) du conduit auditif externe et souvent une otite purulente de l’oreille moyenne ?

Les maladies chroniques de l’oreille et plus particulièrement les otites chroniques engendrent une irritation du revêtement interne du conduit auditif externe  qui prolifère. Avec le temps la prolifération excessive est telle que le conduit est  obstrué par les proliférations (photo 3 otite externe). L’inflammation chronique du conduit auditif externe et son obstruction sont le plus souvent associés à une perforation du tympan et à une contamination de l’oreille moyenne . L’absence de reconnaissance et de traitement de ces deux types d’otite engendre occasionnellement une otite interne

Photo 3 : schéma représentant les trois types d’otites possibles : externe, moyenne et interne

Comment sont traitées les maladies des oreilles à la clinique de spécialistes ABVET à Neuilly sur Seine ?

Le traitement de première intention des otites externes est local grâce à des solutions antibiotiques et/ou antifongiques associés à une détersion  méticuleuse du conduit auditif externe. Dans certain cas, le traitement local n’est pas suffisant et il est nécessaire de recourir à l’otoscopie et à l'endoscopie de l'oreille  et au nettoyage du conduit externe. Encore mieux, l'endoscopie de l'oreille et le traitement sous guidage endoscopique améliorent la qualité de visualisation, du diagnostic  et du traitement des maladies de l'oreille. Malgré tout, certains cas nécessitent une prise en charge plus poussée avec une intervention chirurgicale sur le conduit auditif, surtout quand les otites deviennent chroniques avec obstruction du conduit auditif externe et atteinte de l'oreille moyenne.

Exérèse de la partie verticale du conduit auditif externe :

Souvent, les infections chroniques du conduit auditif externe sont difficiles à reconnaître et deviennent impossibles à traiter médicalement car l'inflammation chronique engendre une obstruction de la lumière du conduit. Dans certains cas, l’otite externe est associée à l'obstruction de la partie verticale seule du conduit auditif. Dans ce cas, l’ablation de la partie verticale du conduit auditif  permet de préserver la portion horizontale du conduit auditif. C’est une chirurgie réalisée sous anesthésie générale. L’animal conserve son audition. Toutefois, ce traitement peut se révéler insuffisant dans les cas les plus graves d’atteinte du conduit auditif, une exérèse totale du conduit auditif peut être nécessaire.

Photo 4 : les différentes étapes de l'exérèse de  la partie verticale du conduit auditif externe avec préservation du conduit horizontal (photo 4F).

Exérèse totale du conduit auditif externe et trépanation de la bulle tympanique sous guidage endoscopique :

Ce traitement est envisagé lorsque le conduit auditif externe est sténosé ou totalement obstrué par une tumeur ou au stade terminal d'une otite chronique non résolue et associé à une atteinte de la bulle tympanique. Cette chirurgie est réalisée sous anesthésie générale. Le conduit auditif est disséqué et retiré sur toute sa longueur.

Photo 5 : exérèse du conduit auditif externe et trépanation de la bulle tympanique avec l'incision cutanée et la dissection du conduit auditif externe

Photo 6 : exérèse du conduit auditif externe et trépanation de la bulle tympanique  
 

La bulle tympanique est alors visualisée, trépanée et curetée sous guidage endoscopique . Les animaux sont hospitalisés afin de traiter la douleur associée. Après cette chirurgie, l’audition n'est pas retrouvée. Cette intervention est une chirurgie de sauvetage de dernier recours mais malheureusement souvent nécessaire du fait de la gravité de l'atteinte du conduit auditif externe et des problèmes associés.

Photo 7 : après trépanation, la bulle tympanique est curetée  sous guidage endoscopique

Photo 8 : vue endoscopique de la bulle tympanique après évacuation d'un abcès  
 

Trépanation de la bulle tympanique par voie ventrale :

La trépanation de la bulle tympanique par voie ventrale est une chirurgie permettant le traitement des otites moyennes  lorsque la cause est située dans l’oreille moyenne et que l’atteinte externe est minime voire inexistante. Cette technique est réalisée sous anesthésie générale et permet la conservation de l’oreille externe en comparaison avec la trépanation de la bulle tympanique après ablation totale du conduit auditif externe. Même si ce traitement présente moins d’inconvénients, il n’est réalisable qu’en l’absence d’atteinte du conduit auditif externe. Chez le chat, cette chirurgie est indiquée en cas de polype inflammatoire de l’oreille moyenne par exemple. Chez le chien, les otites moyennes sont très souvent la complication d’une otite externe chronique et une exérèse totale du conduit auditif externe est souvent la technique la plus conseillée pour une rémission totale de la pathologie.

Quelles sont les autres chirurgies de l'oreille pratiquées à la clinique ABVET à Neuilly-sur-Seine ?

De nombreuses autres interventions sont réalisées sur le pavillon de l'oreille et ne sont pas décrites volontairement dans cette présentation. Nous traitons  chirurgicalement couramment des othématomes (hématome sous-cutané l'oreille), l'exérèse des tumeurs, la correction chirurgicale du port des oreilles (chirurgie plastique des oreilles tombantes chez le chien à oreilles droites de type Berger Allemand, Yorkshire, Fox Terrier…) avec la pose de prothèses servant de tuteur et l'exérèse chirurgical du pavillon de l'oreille en présence de tumeurs volumineuses et agressives.

Quel est le pronostic après traitement des pathologies de l’oreille ?

Lors d’exérèse de la portion verticale du conduit auditif externe, les récidives peuvent survenir et l’exérèse totale est alors conseillée. Cette dernière technique permet de s’assurer de l’absence définitive de récidive de l’otite. De plus le curetage de la bulle tympanique sous guidage endoscopique permet de s’assurer du bon nettoyage de celle-ci. Une antibiothérapie sera administrée à votre animal afin d’éradiquer totalement l’infection présente dans les tissus de l’oreille. En cas d'exérèse totale du conduit auditif externe et de la trépanation des bulles tympaniques associée, même si votre animal qui avait perdu son audition ne la récupère pas,  retrouve un confort remarquable avec disparition de la douleur associée aux otites.

Contactez-nous

Consultez également

Ce qui nous caractérise

Accueil et suivi personnalisé par l’ensemble de l’équipe soignante. Prise en charge globale et immédiate des patients. Respect du bien être de l’animal et traitement systématique de la douleur. Sécurité de l’anesthésie (protocole appropriés et monitoring répondant aux dernières normes). Chirurgie ambulatoire grâce à la chirurgie mini-invasive et aux anesthésies sophistiquées. Structure équipée d’un système permanent de décontamination d’air. Matériel de pointe. Chirurgie non-invasive. Formation continue de nos vétérinaires et du personnel soignant.