call contact_page duo location_on

Diagnostic et traitement du chylothorax à la clinique ABVET à Neuilly-sur-Seine, Paris

Qu'est-ce que le chylothorax ?

Le chylothorax correspond à une accumulation de liquide lymphatique ou chyle dans la cavité thoracique. Le chyle est constitué de graisse et de lymphe provenant de l’intestin. Comme toute accumulation de liquide dans la cavité thoracique, le chylothorax est à l’origine de difficultés respiratoires. Normalement, le chyle est formé lors de la digestion par les intestins et se déverse dans le canal thoracique ; il est redistribué en région cardiaque dans la circulation sanguine générale. Lors de chylothorax, le chyle se déverse avant son retour à la circulation générale dans le thorax.

Votre clinique vétérinaire à Neuilly-sur-Seine (Paris)ABVET, vous sensibilise sur le sujet.

Quelles sont les causes de chylothorax ?

Les causes de chylothorax sont variées et l’origine de la maladie doit être recherchée afin de traiter la cause. Le chylothorax peut être consécutif à une maladie cardiovasculaire causant une augmentation de la pression dans le réseau veineux, à une tumeur dans la cavité thoracique gênant l’écoulement du chyle depuis le canal thoracique vers la circulation générale, à un traumatisme pénétrant le thorax tel qu’un accident de la voie publique ou encore à une anomalie congénitale. Malgré tout, le plus souvent aucune cause n’est déterminée, on parle alors de chylothorax idiopathique.

Comment reconnaître que mon animal a un chylothorax ?

L’accumulation de liquide dans la cavité thoracique entraine une gêne respiratoire plus ou moins sévère ainsi qu’une toux, des difficultés respiratoires voire une atteinte de l’état général. Néanmoins ces signes ne sont pas spécifiques du chylothorax mais de toute accumulation de liquide dans la cavité thoracique. Des examens cliniques et radiographiques ainsi qu’une analyse du liquide thoracique sont impératifs.

Comment est diagnostiqué le chylothorax à la clinique ABVET ?

Le diagnostic du chylothorax s’établit grâce aux examens cliniques et radiographiques (photo 1) ainsi qu’à l’analyse du liquide thoracique (photo 2). En cas de chylothorax, le liquide a un aspect blanc laiteux ou « lait-fraise », cette couleur est très évocatrice de la maladie.

Pour la confirmation, le liquide est analysé, sa densité, sa cellularité ainsi que le taux de protéines contenu seront alors des éléments importants du diagnostic mais l’établissement du diagnostic de certitude repose sur le dosage des triglycérides et du cholestérol contenu dans le liquide et comparé avec leurs valeurs dans la circulation sanguine. Une échographie cardiaque, une radiographie du thorax ainsi qu’un bilan sanguin pourront être effectués afin d’améliorer la prise en charge des animaux.

Photo 1: radiographie latérale du thorax. La perte complète des contours de la silhouette cardiaque et le poumon apparaissant en noir en feuille de sauge sont caractéristiques d'un épanchement pleural sévère.

Photo 2 : aspect caractéristique du liquide de chylothorax appelé chyle

Comment est traité le chylothorax à la clinique ABVET  ?

Le traitement du chylothorax doit être le traitement de la cause si celle-ci est identifiée. Le premier geste réalisé lors de la mise en évidence d’un liquide dans la cavité thoracique est une thoracocentèse (ponction et aspiration du thorax) qui permet de soulager temporairement l’animal. Le liquide drainé du thorax est ensuite analysé. Un traitement médical peut être envisagé avec une alimentation pauvre en graisse ou la mise en place d’un drain dans la cavité thoracique mais ce traitement est temporaire en attendant une prise en charge chirurgicale.

Le traitement chirurgical repose sur la ligature du canal thoracique conduisant le chyle jusqu’à la circulation sanguine générale afin de résoudre l’écoulement de chyle dans la cavité thoracique. Toutefois, la ligature du canal thoracique seule permet une résolution complète du trouble dans moins de 40% des cas de chylothorax idiopathique. Il est donc possible d’associer à cette ligature d’autres interventions permettant de réduire la pression hydrostatique veineuse tels que l’ablation d’une partie du péricarde ou péricardectomie (photo 3) et l’omentalisation du thorax (photo 3). La péricardectomie seule permet la résolution complète du chylothorax chez la plupart des animaux (80 % des cas). Plusieurs autres méthodes chirurgicales sont décrites pour le traitement de ce trouble dont la pleurodèse, les shunts pleuropéritonéaux actifs et passifs et les shunts pleuroveineux. Aucune d'entre elles n'a fait preuve de résultats plus satisfaisants que ceux de la péricardectomie.

Photo 3 : vue opératoire du thorax et de l'abdomen montrant le cœur après péricardectomie

Quel est le pronostic du chylothorax après traitement ?

Un diagnostic de précision et une prise en charge chirurgicale précoces permettent d’améliorer le pronostic de l’animal. Aujourd’hui les chances de réussite d’un traitement chirurgical spécialisé sont de 85%. Une hospitalisation et une surveillance accrue des animaux dans les jours suivants la chirurgie permettent de prévenir et de limiter les risques de complications.

Consultez également :