Menu
01 88 24 23 21

Joignable 24h/24 7j/7

Je veux être rappelé

Se rendre à la clinique

32 rue Pierret
92200 - NEUILLY SUR SEINE

Consultation uniquement sur rendez-vous

Une question ? Un doute ?

Consultez notre foire aux questions, vous y trouverez sûrement une réponse !

Consulter la FAQ

Instabilité de l'épaule chez le chien et le chat à Neuilly-sur-Seine

Qu'est-ce que l'instabilité de l'épaule ?

Par le passé, les douleurs de l'épaule chez le chien étaient la plupart du temps attribuées à de l'arthrose ou à une tendinite du tendon du biceps. Depuis l'utilisation de l'arthroscopie dans les années 1990, les maladies de l'épaule chez le chien ont été identifiées et leurs traitements sont devenus spécifiques.

Les douleurs de l'épaule sont une des causes fréquentes de boiterie chez le chien. L'instabilité est la première maladie de l'épaule chez le chien adulte. L'épaule est une des articulations des plus mobiles mais son anatomie la rend très susceptible à l'instabilité car elle n'est pas contrainte par les structures osseuses (photos 1 et 2) comme le coude ou la hanche mais sa stabilité dépend des structures ligamentaires principalement et secondairement des forces musculaires périphériques (photo 3 et 4). L'instabilité provient soit d'un traumatisme (moins fréquent) soit de multiples microtraumatismes dépassant les capacités de réparation des structures ligamentaires, ce qui est fréquemment observé chez les chiens hyperactifs. Les instabilités peuvent être classées suivant la localisation de la lésion en médiale, latérale ou multidirectionnelle.  Cette classification est fondamentale car elle est la base du traitement qui varie selon la nature de  l'instabilité. L'instabilité de l'épaule est associée à la déchirure ou à la distension d'un ligament soit médial soit latéral ou la combinaison des 2.  L'articulation ne se déboîte pas mais il existe « du jeu » entre la scapula et l'humérus engendrant des contraintes anormales sur les cartilages, leur usure et l'apparition d'arthrose lorsque la cause n'est pas traitée.

Photo 1 : vue anatomique des deux os de l'épaule, la scapula et l'humérus, montrant le peu de contraintes d'origine osseuse

Photo 2 : schéma de l'épaule avec l'humérus et la glène et l'analogie de la balle de golf à gauche sur son T témoignant de l’instabilité inhérente à l’anatomie

Photo 3 : pièce anatomique d'une épaule gauche et ses structures capsulaires et ligamentaires

Photo 4 : pièce anatomique d'une scapula gauche et ses structures capsulaires et ligamentaires

Comment puis-je reconnaître que mon chien ou mon chat est atteint d'une instabilité de l'épaule ?

L'instabilité de l'épaule est caractérisée par une boiterie plus ou moins sévère du membre atteint, résistante aux traitements anti-inflammatoires. La plupart des animaux sont présentés après plusieurs semaines ou plusieurs mois de boiterie. La boiterie peut être sans appui lorsqu'elle est aiguë et certains chiens sont présentés parfois pour des signes de hernie discale, témoignant de l'intensité de la douleur surtout lorsque l'origine est traumatique. En cas de boiterie persistante et chronique, le membre peut s'atrophier.

Comment l'instabilité de l'épaule du chien et du chat est-elle diagnostiquée à la clinique ABVET à Neuilly-sur-Seine ?

L'instabilité de l'épaule est diagnostiquée et classée d'après les commémoratifs, les examens orthopédique et neurologique, les radiographies, l'arthroscopie et éventuellement l'échographie des tendons ou l'I.R.M. Après avoir caractérisé la boiterie lors de l'examen orthopédique, la douleur est localisée à l'épaule grâce à plusieurs tests dont celui du tendon du biceps (photo 5). La stabilité de l'épaule est ensuite testée grâce à la recherche du mouvement de tiroir et au test d’adduction (VIDEO : boiterie d'un antérieur chez un Malinois de 7 ans atteint d'une instabilité de l'épaule droite associée à un mouvement de tiroir important et à un test d’adduction positif en comparaison avec l'épaule gauche saine) sur l'animal vigile puis sous anesthésie. Les radiographies sont ensuite effectuées. Elles permettent de caractériser la présence ou l'absence d'arthrose et les lésions associées à l'instabilité tout en excluant tout autre cause de boiterie. Il est important de comprendre que l'arthrose de l’épaule n'est pas une maladie en en elle-même mais elle est secondaire à un dérangement interne, le plus souvent une instabilité de l'épaule. L'échographie des ligaments, des tendons et des muscles  de la coiffe des rotateur de l’épaule ou l'I.R.M. de ces mêmes structures apportent des informations complémentaires utiles lorsque que l'instabilité n'est pas certaine. L'arthroscopie est le « gold standard » de la détection des lésions à l'intérieur de l'articulation. Toutes les structures articulaires sont examinées et le bilan lésionnel articulaire est réalisé, ce qui permet de classer et de caractériser l'instabilité (photos 6 à 9) avant tout traitement.

Photo 5 : représentation du test du tendon du biceps le membre antérieur le long du corps

Photo  6 : vue arthroscopique d’un cartilage anormal et ramolli associé à une instabilité de l'épaule

Photo 7 : vue arthroscopique d'une épaule normale avec son ligament sous tension

Photo 8A : vue arthroscopique du tendon du biceps d'une épaule instable

Photo 8B : vue arthroscopique de l'épaule du chien de la photo 8A avec la déchirure du tendon du muscle subscapulaire

Photo 8C : vue arthroscopique de l'épaule du chien de la photo 8A avec la distension du ligament médial de l'épaule

Photo 8D : vue arthroscopique de l'épaule du chien de la photo 8A avec la fracture du rebord caudal de la glène

Photo 9 : vue arthroscopique de l'épaule d'un chien atteint d'une instabilité latérale de l'épaule avec avulsion de la capsule articulaire du rebord caudal de glène

Comment l'instabilité de l'épaule du chien et du chat est-elle traitée à la clinique ABVET à Neuilly-sur-Seine ?

Traitement conservateur des instabilités de l'épaule chez le chien et le chat

Le traitement conservateur utilise une combinaison de restriction de l'activité pendant plusieurs semaines, de diminution du poids, le tout combiné  à l'utilisation de médicaments voire à une rééducation. Le traitement médicamenteux utilise des anti-inflammatoires non-stéroïdiens associés à des substances chondro-protectrices ou du plasma enrichi en facteur de croissance ainsi que des cellules souches. Ce traitement est rarement curatif définitivement.

Traitement chirurgical des instabilités de l'épaule chez le chien et le chat

Le traitement chirurgical varie en fonction de la nature de l'instabilité, son ancienneté, la présence de lésions associées aggravantes et la destination du patient. De nombreuses techniques décrites par le passé ne sont plus utilisées car très insatisfaisantes telles que la transposition du tendon du biceps qui se déchire systématiquement, la section du tendon du biceps qui aggrave l'instabilité et de nombreuses autres techniques encore moins reconnues.

  • La thermocapsulorraphie du compartiment médial de l'épaule  Cette technique est réservée aux instabilités médiales de l'épaule lorsque le ligament médial est distendu, déchiré, incompétent ou absent. Elle utilise une sonde spécialisée qui est appliquée à la surface de la capsule articulaire et provoque sa contraction (VIDEO : visualisation d'une thermocapsulorraphie chez un chien atteint d'une instabilité médiale de l'épaule). La chirurgie est réalisée uniquement sous contrôle arthroscopique sans incision chirurgicale. Une écharpe de Velpeau  est appliquée pendant deux semaines et l'activité est limitée pendant deux mois au total avant de reprendre une activité contrôlée.

  • Réinsertion de la capsule articulaire sur le rebord de la surface articulaire de la glène Cette technique est réservée aux instabilités latérales et  caudales de l'épaule. La suture s'effectue grâce à l'utilisation d'ancres chirurgicales insérées sous arthroscopie sur lesquelles est suturée la capsule articulaire désinsérée. Le traitement postopératoire est identique à la technique précédente.

  • Réinsertion chirurgicale de la capsule articulaire sur le rebord de la glène  Cette technique est réservée aux instabilités latérales sévères de l'épaule d’origine traumatique. L'abord de l'épaule est cranio-latéral. La capsule articulaire est réinsérée sur les rebords de la surface articulaire de la scapula.

  • Combinaison des trois techniques précédentes Les instabilités multidirectionnelles utilisent une combinaison des trois techniques précédentes car les structures anatomiques médiales et latérales sont lésées. Ce type d'instabilité est souvent associé à un traumatisme sévère de l'épaule. La reconstruction anatomique des lésions assure une récupération de qualité.

Quel est le pronostic après traitement de l'instabilité de l'épaule à la clinique ABVET à Neuilly-sur-Seine ?

Le pronostic après traitement de l'instabilité de l'épaule dépend de nombreux facteurs mais principalement de la gravité des lésions initiales et de la rapidité à laquelle l'intervention est réalisée après l'apparition la boiterie c'est-à-dire avant l'apparition d'une arthrose sévère. Nous avons rapporté à taux de succès de 92 % avec des chiens normaux ou présentant une gêne légère après effort marqué.

Bibliographie:

Bardet JF : Diagonsis of shoulder instability in Dogs and Cats : a retrospective study. J Am Anim Hosp Assoc 1998 ; 34 :42-54.

Bardet JF: Shoulder diseases in dogs. Vet Med 2002; 97:909

Contactez-nous

Consultez également

Ce qui nous caractérise

Accueil et suivi personnalisé par l’ensemble de l’équipe soignante. Prise en charge globale et immédiate des patients. Respect du bien être de l’animal et traitement systématique de la douleur. Sécurité de l’anesthésie (protocole appropriés et monitoring répondant aux dernières normes). Chirurgie ambulatoire grâce à la chirurgie mini-invasive et aux anesthésies sophistiquées. Structure équipée d’un système permanent de décontamination d’air. Matériel de pointe. Chirurgie non-invasive. Formation continue de nos vétérinaires et du personnel soignant.