Menu
01 88 24 23 21

Joignable 24h/24 7j/7

Je veux être rappelé

Se rendre à la clinique

32 rue Pierret
92200 - NEUILLY SUR SEINE

Consultation uniquement sur rendez-vous

Une question ? Un doute ?

Consultez notre foire aux questions, vous y trouverez sûrement une réponse !

Consulter la FAQ

La maladie de Wobbler du chien à Neuilly-sur-Seine, Paris

Qu’est ce que le syndrome Wobbler ?

Le syndrome Wobbler ou spondylomyélopathie cervicale caudale est caractérisé par l’association d'une malformation des os du cou et d'une compression par les tissus mous se traduisant par une compression de la moelle épinière. Il en résulte une mauvaise transmission de l'influx entre le cerveau et les membres avec apparition de déficits neurologiques et de douleur. Cette maladie est surtout rencontrée chez les chiens de grandes races et de races géantes, en particulier chez le Doberman. Les mêmes symptômes de Wobbler peuvent être provoqués par 2 grands groupes de maladies : l'un associé à l'instabilité fréquente chez les Doberman et l'autre à un rétrécissement du canal vertébral plus fréquent chez les chiens de taille géante tels que le Dogue Allemand et les Mastiffs.

Quelles sont les causes du syndrome Wobbler?

La première cause de syndrome Wobbler est génétique. Les Doberman sont prédisposés à un rétrécissement congénital du canal médullaire, à des malformations des vertèbres et à l’augmentation de la taille des disques intervertébraux. La plus grande mobilité de la région cervicale caudale peut expliquer la survenue plus fréquente des lésions dans cette zone.

Comment reconnaître que mon chien est atteint du syndrome Wobbler ?

Les chiens atteints du syndrome Wobbler sont souvent des chiens de grandes races ou de races géantes. Les signes cliniques varient en fonction de la gravité de la compression médullaire et de la durée d’évolution de la lésion mais dans tous les cas la clinique s’installe progressivement. Le signe clinique le plus fréquent est une démarche chancelante (« to wobble » = chanceler) et incoordonnée. Les chiens ont également tendance à croiser leurs pattes. Une douleur cervicale peut également être évocatrice de la maladie, mais ce n’est pas un signe constant. Dans les cas les plus extrême, une paralysie des 4 membres est possible.

Comment est diagnostiqué le syndrome Wobbler à la clinique de spécialistes ABVET à Neuilly sur Seine ?

Le diagnostic de syndrome Wobbler se fait invariablement par l’imagerie médicale. La radiographie permet d’avoir une suspicion sans pour autant établir un diagnostic de précision, il est néanmoins possible d’observer des anomalies anatomiques au niveau des vertèbres cervicales (photo 1). Aujourd’hui l’IRM et le scanner apportent une précision dans la description des lésions du syndrome de Wobbler. Le myéloscanner est réalisé après injection de produit de contraste autour de la moelle épinière, ce qui permet de visualiser les lésions de la moelle avec une valeur pronostic (photo 2). Le syndrome de Wobbler est une maladie du disque intervertébral ou une malformation des os du cou. Le scanner précise la forme de ces os et du canal vertébral (photo 3).

Photo 1 : radiographie de la colonne vertébrale cervicale montrant deux vertèbres malformées (flèches rouges)

Photo 2 : myéloscanner du chien de la photo  1 montrant la compression de la moelle épinière en regard des 2 vertèbres malformées

Photo 3 : scanner 3D montrant la forme des 2 vertèbres anormales et le rétrécissement  du canal vertébral

Comment est traité le syndrome Wobbler à la clinique de spécialistes ABVET à Neuilly sur Seine ?

Le meilleur traitement du syndrome de Wobbler dépend de la cause et de la durée d'évolution de la maladie. Le traitement peut être médical ou chirurgical.

Traitement médical

Le traitement médical permet de diminuer les signes cliniques des chiens en début d’évolution de la maladie, du moins pour un temps. Il n'est conseillé que pour les animaux modérément atteints cliniquement.  Ce traitement utilise les  corticoïdes ou les anti-inflammatoires non-stéroïdiens et doit être associé à un exercice limité.

Traitement chirurgical

Une prise en charge chirurgicale doit être envisagée en fonction de la sévérité des signes cliniques, neurologiques et de la douleur. Il existe de nombreuses techniques chirurgicales et le choix dépend du type de lésion à l’origine du syndrome de Wobbler. Le but de toutes ces chirurgies est de supprimer la cause de la compression médullaire, de l’instabilité ou de la compression.

  • Chirurgie décompressive ventrale

Lorsque le disque intervertébral comprime la moelle épinière et qu’il n'existe pas d'instabilité vertébrale ou de compression des racines nerveuses, la décompression cervicale ventrale est appropriée.

  • Chirurgie décompressive dorsale (laminectomie)

Cette technique est réservée aux malformations des vertèbres qui compriment la moelle épinière dorsalement et latéralement, ce qui est observé principalement chez les Dogues Allemands et d'autres races de taille géante. La décompression intéresse toute la longueur de la compression de la moelle épinière, parfois sur plusieurs étages.

  • Distraction-fusion vertébrale

En présence d'une instabilité entre deux vertèbres, les vertèbres adjacentes sont fusionnées (soudées) à l'aide d’une cage de fusion vertébrale (photos 5, 6 et 7). Ce procédé peut être répété sur deux ou trois espaces.

Photo 5 : radiographie postopératoire montrant la position de la cage de fusion

Photo 6 : radiographie à 4 mois postopératoire montrant la fusion vertébrale

Photo 7 : scanner montrant la cage de fusion en rouge entourée de l’os cicatrisé couleur de gris vert

Quel est le pronostic après traitement du Syndrome Wobbler ? Le pronostic dépend des lésions médullaires observées lors des examens d’imagerie médicale et de la durée d'évolution de la maladie. De manière générale, les animaux qui marchent avant l'intervention ont un pronostic plus favorable. Certains chiens de grandes races peuvent avoir une prédisposition accrue à certaines maladies systémiques comme l’hypothyroïdie, la maladie de Von Willebran ou une pathologie cardiaque. La connaissance de ces maladies  et leurs dépistages est à prendre en compte dans le pronostic des animaux. Le syndrome de Wobbler est une entité pathologique complexe et chaque cas ne peut être réduit à une généralité.

Contactez-nous

Consultez également

Ce qui nous caractérise

Accueil et suivi personnalisé par l’ensemble de l’équipe soignante. Prise en charge globale et immédiate des patients. Respect du bien être de l’animal et traitement systématique de la douleur. Sécurité de l’anesthésie (protocole appropriés et monitoring répondant aux dernières normes). Chirurgie ambulatoire grâce à la chirurgie mini-invasive et aux anesthésies sophistiquées. Structure équipée d’un système permanent de décontamination d’air. Matériel de pointe. Chirurgie non-invasive. Formation continue de nos vétérinaires et du personnel soignant.