Menu
01 46 41 05 93

Joignable 24h/24 7j/7

Je veux être rappelé

Se rendre à la clinique

32 rue Pierret
92200 - NEUILLY SUR SEINE

Consultation uniquement sur rendez-vous

Une question ? Un doute ?

Consultez notre foire aux questions, vous y trouverez sûrement une réponse !

Consulter la FAQ

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Articles > Mon chien boite : cause, traitements, solutions (dysplasie du coude)

Mon chien boite : cause, traitements, solutions (dysplasie du coude)

Le 13 mars 2020
Mon chien boite : cause, traitements, solutions (dysplasie du coude) Mon chien boite : cause, traitements, solutions (dysplasie du coude) Mon chien boite : cause, traitements, solutions (dysplasie du coude)
Les causes de boiterie des pattes avant de votre chien peuvent être très variées. L’une des plus fréquentes, notamment chez certaines races avec des prédispositions, est la dysplasie du coude. Il convient alors de consulter !

Qu'est-ce que la dysplasie du coude ?


Votre chien boite des pattes avant et cela vous inquiète de plus en plus… Il peut être atteint de la dysplasie du coude. Il s’agit alors d’une anomalie de développement des articulations qui regroupe 4 troubles différents. En langage médical, on parlera alors d’ostéochondrite disséquante (OCD), de nonunion de l’apophyse anconée (NAA), de fragmentation du processus coronoïde (FPCM) et d’incongruence du coude.

Pour faire simple, la dysplasie résulte de :

  • OCD : détachement du cartilage qui entraîne inflammation articulaire et douleurs…
  • NPA ou Nonunion du processus anconé : un fragment osseux situé à l’arrière du coude qui a connu un problème de croissance (non fusionné avec l’ulna à l’âge de 16 semaines).
  • FPCM ou Fragmentation du processus coronoïde : détachement d’un petit fragment d’os et de cartilage sur la face interne du coude, ce qui entraîne une gêne mécanique de l’articulation et de l’arthrose.
  • Incongruence du coude : mauvais emboîtement du cartilage qui entraîne à terme de l’arthrose.

Les causes de la dysplasie


La dysplasie du coude est principalement d’origine héréditaire. Toutefois, des facteurs environnementaux, comme l'obésité pendant la croissance ou encore une alimentation inappropriée, peuvent favoriser le développement de la dysplasie du coude.

Avec l’âge, votre chien développera de l’arthrose à différents degrés. Cette arthrose peut être très bien tolérée par certains chiens, comme très mal supportée par d’autres... Il faut alors agir vite pour soulager votre animal. 

Comment savoir si mon chien a une dysplasie ?


Votre chien a du mal à marcher ? Il a tendance à boiter des pattes avant ? Il se refuse à l’exercice et préfère rester couché ? Alors il a très certainement une dysplasie du coude, cause la plus commune de boiterie des membres antérieurs chez les jeunes chiens de grande taille. Cette maladie apparaît plus fréquemment chez les jeunes chiens en pleine croissance, mais peut également toucher des chiens plus âgés et de toutes tailles. La meilleure solution pour déceler une dysplasie reste bien évidemment de consulter un spécialiste 

Chez nous, dans notre clinique vétérinaire spécialisée en chirurgie, le diagnostic se fait en trois étapes :

  1. Un examen orthopédique : nous vous recevons tout d’abord à la clinique pour discuter ensemble des symptômes de votre animal. Puis, nous constatons la boiterie d’un ou des deux membres antérieurs.
  2. Une radiographie : grâce à cela, nous pourrons visualiser si votre chien présente des lésions ou non. Une absence de lésion radiographique n'exclut cependant pas la présence d'une dysplasie du coude. En présence de signes cliniques évocateurs, il faudra, dans ce cas-là, réaliser un scanner en examen complémentaire.
  3. Une arthroscopie : à l’aide d’une caméra et d’un traitement informatique de l’image, cette technique nous permet de mettre en évidence les lésions qu'il est impossible de visualiser à l'œil nu.

La précocité du diagnostic est fondamentale, car le traitement est plus efficace avant l'âge de 8 mois.

Comment soigner mon chien atteint de dysplasie du coude ?


Traitements non chirurgicaux


Le traitement non chirurgical, aussi appelé conservateur, est celui recommandé en cas de symptômes subtils et en l'absence de dysplasie avérée lors des radiographies. Vous devrez alors adapter le régime alimentaire de votre chien et également modifier ses habitudes d’exercice. Il vous sera également prescrit des médicaments pour le soulager (anti-inflammatoires non stéroïdiens, chondroprotecteurs, plasma enrichi en facteurs de croissance, cellules souches).

Toutefois, si ce dernier ne répond pas à une cure d'anti-inflammatoires, vous devrez revenir à la clinique pour envisager un autre traitement.

Traitements chirurgicaux


Exérèse des fragments sous arthroscopie


Une arthroscopie est réalisée lors du diagnostic. S’il y a alors suspicion de FPCM ou OCD (voir précédemment) sans incongruence, votre animal est traité en ambulatoire. Autrement dit, il est opéré le jour du diagnostic et rentre chez lui dès le soir même. Une solution express qui rassure les propriétaires !

Ostéotomie ulnaire dynamique


En cas d’incongruence plus sévère, il faudra alors réaliser une ostéotomie ulnaire dynamique. Il s’agit d’une intervention chirurgicale réalisée sous anesthésie générale. Une partie de l’ulna sera alors sectionnée pour donner plus d’espace et de liberté de mouvements à l’articulation. L’opération peut également être faite en ambulatoire ou alors justifier une hospitalisation de 24 heures.

La prothèse du coude unicondylaire CUE


Dans certains cas, la mise en place d’une prothèse en titane sera conseillée. Elle permettra alors de remplacer une partie de l’articulation du coude fragilisé et diminuera significativement le risque de complications. Pour ce type d’opération, les résultats cliniques rapportent un taux de succès de 91 %.

La prothèse totale du coude chez le chien


Pour les chiens âgés (plus de 10 ans) atteints d’une arthrose très sévère et généralisée du coude, qui implique une diminution significative de la mobilité, la prothèse s’impose. Il s'agit là d’une opération de dernier ressort, une fois que toutes les autres solutions ont été envisagées. La prothèse totale du coude Tate est alors celle pour laquelle les résultats cliniques sont les meilleurs. Le taux de réussite de cette opération, sans complications mineures ou majeures, est de 80 %. Il faudra alors réaliser 6 à 8 mois de rééducation post-opératoire.

Avant/Après

Aujourd’hui, la dysplasie se soigne relativement bien. La qualité des résultats cliniques a beaucoup évolué grâce aux différentes techniques de traitement évoquées précédemment. Après un traitement adapté, la boiterie de votre chien s’amenuisera pour disparaître totalement au bout de quelques semaines, voire mois.

Photos : 

  1. Setter anglais avec dysplasie et boiterie sévère du coude Droit
  2. Vue arthroscopique d’une lésions caractéristique de dysplasie
  3. La dysplasie peut engendrer une boiterie sévère du coude et une invalidité (Staff noir)

Autres articles sur la dysplasie du coude : 

Vidéo postopératoire d’un chien opéré d'une dysplasie du coude par arthroscopie + traitement par cellules souches.

Traitement d'une dysplasie du coude chez un berger Allemand de 11 mois par arthroscopie et cellules souches

Dysplasie du coude chez le chien à Neuilly-sur-Seine, Paris 

Vidéo Webinaire sur La Dysplasie du coude chez le chien 


Un doute, une question ? Prenons rendez-vous, contactez-nous sur le site, au téléphone 01 46 41 05 93 par email contact@clinique-abvet.com ou par messagerie sur notre page Facebook

 

 

Cet article est associée aux catégories suivantes : Articles

Ce qui nous caractérise

Accueil et suivi personnalisé par l’ensemble de l’équipe soignante. Prise en charge globale et immédiate des patients. Respect du bien être de l’animal et traitement systématique de la douleur. Sécurité de l’anesthésie (protocole appropriés et monitoring répondant aux dernières normes). Chirurgie ambulatoire grâce à la chirurgie mini-invasive et aux anesthésies sophistiquées. Structure équipée d’un système permanent de décontamination d’air. Matériel de pointe. Chirurgie non-invasive. Formation continue de nos vétérinaires et du personnel soignant.