call contact_page duo location_on

Diagnostic et traitement de la nonunion de l’apophyse anconée (NAA) à la clinique ABVET Rédigé par le Dr JF Bardet 

Qu'est-ce que la nonunion de l’apophyse anconée ?

La nonunion l’apophyse anconée ou dysplasie du coude est une maladie des chiens de grande taille en croissance pour lesquels l’apophyse anconée ne s'unit pas à l’ulna proximal. Le fragment libre engendre de la douleur et une boiterie ainsi que de l'arthrose.

Quelle est la cause de la nonunion de l’apophyse anconée?

La nonunion de l’apophyse anconée est le plus souvent diagnostiquée chez les Bergers Allemands, les Bouviers Bernois et les Bassets Hound. Elle est la conséquence d'une incongruité du coude (dysplasie du coude) avec soit un ulna trop court soit une forme anormale de la surface articulaire de l’ulna proximal.

Comment la nonunion de l’apophyse anconée est diagnostiquée à la clinique ABVET ?

La nonunion de l’apophyse anconée est diagnostiquée par simple radiographie du coude fléchi. Toutefois, le scanner est recommandé afin de déterminer l'origine de la dysplasie du coude et la présence de lésions associées telles qu'une fragmentation du processus coronoïde ou une souris articulaire et toute autre anomalie. Il est important de savoir que le diagnostic de l’apophyse anconée ne peut être réalisé avant l'âge de 16 semaines chez le chiot, date de la fusion normale de la plaque de croissance correspondante.

Photo 1 : radiographie latérale du coude montrant le détachement de l’apophyse anconée (NAA pour nonunion de l’apophyse anconée)

Photo 2 : scanner du coude du chien de la photo 1 montrant l’apophyse anconée détachée et l’ulna court

Photo 3 : scanner du chien des photos 1 et 2 en 3D  témoignant de la malformation de l’ulna proximal sur la vue de gauche par rapport au coude sain à droite

     

     

Comment la non-union de l’apophyse anconée est-elle traitée à la clinique ABVET proche de Paris ?

Chez le chien atteint d'une non-union de l’apophyse anconée, la meilleure chance de marcher normalement est obtenue grâce à une intervention chirurgicale après un diagnostic affiné de l'origine de la maladie. Le but de l'intervention est de fixer l’apophyse anconée de façon anatomique, c'est-à-dire à l'endroit où elle se fixe naturellement. Après la réalisation d'une radiographie et d'un scanner, une arthroscopie du coude permettra d'explorer toute l’articulation, de retirer le processus coronoïde fragmenté (plus de 40 % des cas) et d'examiner l’apophyse anconée. Elle est ensuite fixée à l'aide d'une vis. En cas d’ulna court, une ostéotomie (section) de l’ulna proximal est réalisée afin de diminuer les pressions anormales sur l’apophyse anconée. Occasionnellement, lorsque la maladie est reconnue très précocement, l’ostéotomie  de l’ulna proximal est suffisante. En cas d'intervention tardive, l’apophyse anconée est détachée et doit être excisée (retirée de l'articulation) et le pronostic est moins favorable.

Photo 4 : vue arthroscopique du coude du même chien témoignant du raccourcissement de l’ulna par rapport à la surface articulaire du radius

Photo 5 : radiographie latérale après ostéosynthèse (fixation) par vis de la NAA et ostéotomie

Photo 6 : radiographie latérale 4 ans après la chirurgie témoignant de la guérison de la NAA et de l'absence d'arthrose

Consultez également :