Menu
01 46 41 05 93

Joignable 24h/24 7j/7

Je veux être rappelé

Se rendre à la clinique

32 rue Pierret
92200 - NEUILLY SUR SEINE

Consultation uniquement sur rendez-vous

Une question ? Un doute ?

Consultez notre foire aux questions, vous y trouverez sûrement une réponse !

Consulter la FAQ

Prothèse totale de hanche à Neuilly-sur-Seine, Paris

Cette procédure est réalisée chez les chiens adultes souffrant de dysplasie de hanche qui ne répond pas au traitement médical. Elle consiste à remplacer la hanche par une hanche artificielle comme en chirurgie humaine. Elle permet au chien de retrouver une marche normale et surtout un confort et ses activités habituelles. Actuellement, nous réalisons les prothèses de la hanche chez  tous les chiens, même de petite taille et les chats avec le même excellent pronostic. La prothèse totale la hanche est la meilleure option de traitement pour toutes les maladies chronique de la hanche résistantes aux traitements médicaux chez les chiens de toutes races et les chats protestent la hanche.

Qu’est qu’une prothèse de la hanche (PTH)?

Les prothèses modernes de la hanches sont des prothèses modulaires  constituées de trois pièces : la tige, la tête du fémur et le cotyle. La longueur de la tête du fémur est ajustée à la taille du patient afin d'éviter la luxation de la prothèse. Les prothèses peuvent être cimentées ou non cimentées. Actuellement les deux types sont utilisés.

Photo 1 : vue d’une prothèse totale de la hanche cimentée

Quelles sont les indications de la PTH ?

Les indications des prothèses de la hanche chez le chien et le chat sont multiples et principalement réservées à toutes maladies chroniques de la hanche ne répondant pas au traitement médical. Parmi ces maladies, la dysplasie de la hanche invalidante représente 90 % des applications. Il existe de nombreuses autres maladies justifiant la pause d’une hanche artificielle chez le chien telles la luxation traumatique instable, le révision d'une excision arthroplastie, les fractures graves de la tête du fémur ou de la cavité articulaire (cotyle), la nécrose aseptique de la tête du fémur et les pseudarthroses du col du fémur.

Existe-t-il des contre-indications à la prothèse totale de la hanche chez le chien?

La prothèse totale de la hanche est contre-indiquée si le chien ne présente pas de symptôme  et de douleur même si les radiographies de ses hanches montrent une dysplasie importante. La prothèse de hanche est aussi contre-indiquée lorsqu’il existe une autre maladie pouvant mettre sa vie en danger telle qu’un trouble neurologique de type myélopathie dégénérative ou hernie discale ainsi que des tumeurs.

Les infections actives (générale ou localisée) doivent être traitées  avant l’implantation d’une prothèse de hanche pour ne pas la mettre en danger. Certaines pathologies telle que la déchirure du ligament croisé cranial doivent être traitées prioritairement avant l’apparition de l’arthrose. La PTH peut être réalisée secondairement.

Quels sont les avantages de la PTH ?

La PTH  présente de nombreux avantages par rapport au traitement médical : récupération fonctionnelle intégrale, restauration définitive de la marche, arrêt  des anti-inflammatoires et prévention de leurs effets secondaires. Même si les anti-inflammatoires sont recommandés de façon prolongée voir à vie par certains, les effets néfastes, digestifs (perforation digestive et péritonite), osseux (atrophie osseuse sévère) et rénaux (insuffisance rénale) sont reconnus médicalement.

La PTH est-elle douloureuse ?

La douleur postopératoire est prise en charge pendant l’hospitalisation et les jours qui suivent la sortie des patients. La rapidité de récupération et du retour à une marche normale est spectaculaire. Elle est de 10 jours en moyenne mais peut varier de quelques jours à quelques semaines selon le degré d’invalidité préopératoire.

Quel est le taux de réussite pour les prothèses totales de la hanche (PTH) chez le chien ?

Il nous est fréquemment rapporté que les prothèses totales de la hanche chez le chien ne sont pas au point ou encore qu'elles n'existent pas. Nos études cliniques, en accord avec plusieurs auteurs, rapportent un taux de succès de 96% de chiens normaux pour le reste de leur vie. Les résultats cliniques sont incomparablement meilleurs par rapport aux autres traitements,  durables et avec un taux de complications réduit. Il n'est pas de plus grande satisfaction que le contentement des maitres qui ont vu la vie et le comportement de leurs compagnons changés après cette intervention. Si vous avez des doutes, interrogez vos proches ou vos amis qui ont été opérés d'une prothèse de hanche. Il parle de miracle. Pourquoi serait-ce différent chez le chien ?

Photo 2 : Labrador de 4 ans : avant   

Photo 3 : 2ans après: 2ème PTH                    

Photo 4 : 9 ans après la 1ère

S’agit-il d’une technique fiable et sans risque ?

L’implantologie de la PTH chez le chien a connu, comme en médecine humaine, une longue période de balbutiements mais elle s’appuie désormais sur des données scientifiques sérieuses, avec un recul de plus de 40 ans. De nos jours, la mise en place d’une PTH chez le chien répond à des règles très précises. À ABVet le taux de complications est de l’ordre de 6% parmi lesquelles l’infection, la fracture du fémur sous  la prothèse, les luxations de la prothèse et de rares  descellements. 75% des complications sont traitées avec succès.

Quand peut-on envisager une PTH chez un jeune chien présentant une dysplasie de la hanche ?

Chez les chiens de race géante après 8 mois et les chiens de race moyenne après 7 mois. Le cartilage de croissance proximal du fémur est responsable de 25% de la longueur du fémur et à l’âge de 7 mois la majorité de ce cartilage de croissance est fermée. Le pronostic pour les prothèses totales de la hanche opérées avant l'âge de un an est identique à celui des animaux opérés pour la même raison après l'âge d'un an. Les chiens atteints d'une dysplasie de la hanche associée à une subluxation sévère sont très souvent très invalidés, ne sont pas soulagés par les anti-inflammatoires et justifient une prothèse totale de la hanche précoce.

Les résultats des PTH sont-ils supérieurs à ceux du traitement conservateur?

Les études cliniques récentes démontrent que 90 % des chiens atteints de dysplasie de la hanche souffrent contrairement à une étude des années 70 qui affirmait, après interrogation des propriétaires, que 75 % des animaux n'exprimaient pas de douleur en présence de dysplasie des hanches. L'utilisation du traitement conservateur à long terme (AINS et chondroprotecteurs+ aliments appropriés+ ou- physiothérapie) permet de diminuer l’intensité de la douleur sans l’éliminer. La plupart des chiens peuvent se déplacer mais continuent à souffrir, restent peu actifs pour les plus  atteints. Les effets indésirables ne sont pas rares dont 25 % des cas de péritonite répertoriées. La bonne pratique médicale interdit l'utilisation des AINS à vie

Pourquoi l'excision de la hanche et du col du fémur est une chirurgie de dernière intention?

 Seulement 38% opérés par excision de la hanche et du col du fémur ont de bons résultats et 42% de   mauvais résultats. L’excision de la hanche est recommandée chez les petits chiens même si le résultat n'est pas idéal par comparaison à celui obtenu après utilisation d'une prothèse de hanche. Seule la PTH permet le retour à une marche normale même pour les petits chiens.

Est –ce que la prothèse cimentée est meilleure que la prothèse non cimentée ?

Le taux de complication rapporté est de 20 % pour la prothèse sans ciment et de 5% à 10% en moyenne pour les prothèses cimentées. Les prothèses sans ciment sont contre-indiquées chez les chiens de grande taille ainsi que chez les chiens très jeunes et les femelles âgées du fait de la finesse des corticales du fémur. La restriction de l'activité postopératoire est de 6 à 8 semaines pour les prothèses sans ciment et 3 à 4 semaines pour les cimentées. Le nombre de complications peropératoires et postopératoires est supérieur pour les non cimentées et leurs révisions offrent plus de difficultés. Le prix d'achat de ces prothèses non cimentées est très supérieur. 

A partir de quelle taille (poids) une prothèse de hanche est-telle possible?

Sachant que les résultats de l'excision de la hanche ne sont bons que pour 38 % des cas opérés,  les indications de la prothèse se sont étendues aux animaux de tous poids. Récemment,  la miniaturisation des prothèses et de l'instrumentation a permis l'utilisation des prothèses de la hanche chez les chiens de petite taille, moins de 10kg, et chez les chats.

Photo 5 : Préopératoire : chat "paralysé"      

Photo 6 : Postopératoire                       

Vidéo 2 : le lendemain de la PTH

Contrairement à ce qui était affirmé par le passé,  les chiens de petite taille, de moins de 10 kg et les chats,  bénéficient aussi des bénéfices des prothèses totales de la hanche.

Contactez-nous

Consultez également

Ce qui nous caractérise

Accueil et suivi personnalisé par l’ensemble de l’équipe soignante. Prise en charge globale et immédiate des patients. Respect du bien être de l’animal et traitement systématique de la douleur. Sécurité de l’anesthésie (protocole appropriés et monitoring répondant aux dernières normes). Chirurgie ambulatoire grâce à la chirurgie mini-invasive et aux anesthésies sophistiquées. Structure équipée d’un système permanent de décontamination d’air. Matériel de pointe. Chirurgie non-invasive. Formation continue de nos vétérinaires et du personnel soignant.