Menu
01 88 24 23 21

Joignable 24h/24 7j/7

Je veux être rappelé

Se rendre à la clinique

32 rue Pierret
92200 - NEUILLY SUR SEINE

Consultation uniquement sur rendez-vous

Une question ? Un doute ?

Consultez notre foire aux questions, vous y trouverez sûrement une réponse !

Consulter la FAQ

Le syndrome brachycéphale chez le chien à Neuilly sur Seine, Paris

Qu’est ce que le syndrome brachycéphale ?

Certaines races comme le Bulldog Anglais, le Bouledogue Français, le Carlin, le Shih-Tzu ou le pékinois sont caractérisées par un crâne raccourci et sont dites « brachycéphales ».

Photo 1 : crâne raccourci des brachycéphales comme chez le Bulldog Anglais

La sélection génétique de ces chiens visant à rechercher un nez de plus en plus écrasé a engendrée des conséquences cliniques. Le syndrome brachycéphale regroupe l’ensemble des anomalies morphologiques de ce type de chien et les conséquences cliniques qui en découlent caractérisées par des troubles respiratoires et digestifs. Le syndrome brachycéphale est également appelé syndrome obstructif des voies respiratoires. Ces troubles respiratoires entrainent une surcharge de travail cardiaque pour compenser le déficit d’apport en oxygène et une insuffisance cardiaque potentielle.

Comment puis-je reconnaître que mon chien souffre d’un syndrome brachycéphale ?

Les symptômes associés sont les ronflements, les difficultés respiratoires, une intolérance à l’exercice et à la chaleur voir l’apparition de syncope (perte de connaissance) ainsi que des vomissements.

Les anomalies les plus fréquentes caractéristiques du syndrome brachycéphale sont une sténose des narines, un voile du  palais trop épais et trop long et une éversion des ventricules laryngés. Le syndrome comprend également des pathologies digestives comme une malformation de l’œsophage et une inflammation chronique de la paroi du tube digestif haut (œsophage et estomac).

Photo 2 : schéma des narines normales et sténosées

Impossible de trouver l'image d'origine (/NFS/web/clinique-abvet.com/www/photos/3a-.png)

Photo 3A : vue endoscopique d'un voile du palais normal

Photo 3B : vue endoscopique d'un voile du palais allongé et obstructif chez Bulldog Anglais

Comment est diagnostiqué le syndrome brachycéphale à la clinique de spécialistes ABVET à Neuilly sur Seine?

Le diagnostic du syndrome brachycéphale est établi sur l’association des caractéristiques morphologiques brachycéphales évoquées précédemment et des signes cliniques respiratoires et digestifs. La radiographie avec transit barytée ou l’endoscopie digestive permettent de confirmer les malformations de l’œsophage (mégaoesophage) ainsi que d’objectiver la sévérité des lésions gastriques et oesophagiennes. L’endoscopie respiratoire permet d’évaluer la sévérité des lésions de l’arbre respiratoire supérieur.

Vidéo 1 : vue endoscopique du voile du palais et du larynx normaux

Vidéo 2 : vue endoscopique du voile du palais allongé et obstructif chez un Bulldog Anglais. La respiration est impossible sous anesthésie générale

Des études récentes ont montré que le rétrécissement des narines pouvait être accompagné d’une obstruction des voies respiratoires intra-nasales. Ainsi aujourd’hui l’examen tomodensitométrique est réalisé en routine pour évaluer l’intégrité des voies respiratoires depuis les narines jusqu’au nasopharynx et prévoir au mieux l’acte chirurgical.

Comment est traité le syndrome brachycéphale à la clinique de spécialistes ABVET à Neuilly sur Seine?

La correction du syndrome brachycéphale est chirurgicale et se fait en deux phases. D’une part une modification de la conformation du voile du palais, ou palatoplastie est réalisée. 

Photo 4 : schéma de l'excision du voile du palais chez un brachycéphale

Cette chirurgie peut-être réalisée au LASER, ce qui permet une grande précision du geste chirurgical et diminue les saignements et l’inflammation post-opératoire. D’autre part une ouverture des narines, ou rhinoplastie, est effectuée permettant de favoriser le flux d’air. 

Photo 5 : schéma de la rhinoplastie (excision d'une partie du cartilage de l'aile du nez)

L’examen tomodensitométrique (scanner) permet d’évaluer l’intégrité des voies respiratoires nasales, ainsi il sera nécessaire d’agrandir également les voies respiratoires intra-nasales en parallèle à la rhinoplastie pour traiter au mieux votre animal.

La surveillance du réveil est primordiale. L'animal est extubé lorsqu'il est pleinement conscient et supplémenté en oxygène. Sa respiration est surveillée pendant 24 heures et l'alimentation ainsi que la boisson sont interdites pendant 12 heures. Le traitement de la douleur à base de morphiniques est systématique. L'administration d'anti nauséeux est recommandée après ce type d'intervention.

Quel est le pronostic après traitement du syndrome brachycéphale ?

Il est important de pouvoir prendre en charge les animaux souffrant d’un syndrome brachycéphale le plus tôt possible avant l’apparition de pathologies secondaires comme les insuffisances cardiaques et les troubles respiratoires et digestifs irréversibles. Si la prise en charge de l’animal est précoce, votre animal retrouvera un confort de vie tout à fait normale et pourra supporter l’exercice et la chaleur. Les complications possibles sont une gène respiratoire transitoire ou une déhiscence de plaie dans les jours qui suivent la chirurgie. Il est essentiel de laisser une période de repos pour la bonne cicatrisation des plaies opératoire.

Contactez-nous

Consultez également

Ce qui nous caractérise

Accueil et suivi personnalisé par l’ensemble de l’équipe soignante. Prise en charge globale et immédiate des patients. Respect du bien être de l’animal et traitement systématique de la douleur. Sécurité de l’anesthésie (protocole appropriés et monitoring répondant aux dernières normes). Chirurgie ambulatoire grâce à la chirurgie mini-invasive et aux anesthésies sophistiquées. Structure équipée d’un système permanent de décontamination d’air. Matériel de pointe. Chirurgie non-invasive. Formation continue de nos vétérinaires et du personnel soignant.