Menu
01 88 24 23 21

Joignable 24h/24 7j/7

Je veux être rappelé

Se rendre à la clinique

32 rue Pierret
92200 - NEUILLY SUR SEINE

Consultation uniquement sur rendez-vous

Une question ? Un doute ?

Consultez notre foire aux questions, vous y trouverez sûrement une réponse !

Consulter la FAQ

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Blog > Traitement d'une dysplasie du coude chez un berger Allemand de 11 mois par arthroscopie et cellules souches

Traitement d'une dysplasie du coude chez un berger Allemand de 11 mois par arthroscopie et cellules souches

Le 24 avril 2017
Traitement d'une dysplasie du coude chez un berger Allemand de 11 mois par arthroscopie et cellules souches

          

     Django est un berger Allemand mâle de 11 mois présenté pour une boiterie depuis son acquisition par ses maîtres. La boiterie de Django intéressait  principalement le membre antérieur droit malgré les traitements à base d’anti-inflammatoires non stéroïdiens. L'examen orthopédique a montré une boiterie sévère du membre antérieur et une démarche anormale du membre antérieur gauche. Les deux coudes étaient très douloureux lors de l’examen orthopédique à la manipulation.

Les radiographies des deux coudes démontrèrent la présence d'une dysplasie des coudes avec une subluxation visible (incongruence) sur les radiographies surtout à droite (photo 1). Notez l'augmentation de l'espace articulaire (flèche rouge) et le décalage entre les surfaces articulaires du radius et du cubitus (flèche verte).

Le scanner du coude droit permet de  mettre en évidence la fragmentation de la pointe du processus coronoïde ( photo 2 : cercle) et la dysplasie du coude c’est à dire le décalage des surfaces articulaires (photo 3 : flêches rouges).  Le fragment apparaît beaucoup plus évident sur le scanner tridimensionnel  (photo 4 : cercle).    De même, le mauvais alignement des surfaces articulaires est plus probants sur la vue 3D du coude (photo 5 : flêches).  

Le fragment détaché dans chaque articulation (photo 5) est retiré sous guidage arthroscopique.

Du fait de la présence d'une dysplasie et du risque de développement d’une arthrose invalidante, des cellules souches sont injectées dans chaque coude 15 jours après l'intervention. La récupération de la démarche normale fut rapide. Elle est constatée par ses maitres (vidéo) et lors de la visite de contrôle 7 semaines après l'intervention ainsi que lors de la prise de la vidéo (vidéo) deux mois après l'intervention.

Que retenir de l'exemple de Django ? La dysplasie du coude est une maladie pour laquelle les chiens atteints  ont souvent des boiteries persistantes malgré le traitement chirurgical ou arthroscopique. L'utilisation des cellules souches nous permet de constater depuis plusieurs années la disparition prolongée des boiteries chez ces animaux atteints de dysplasie sévère avec subluxation.

Vous pouvez trouver plus d'informations sur la dysplasie du coude et son traitement : lien

Cet article est associée aux catégories suivantes : Blog

Ce qui nous caractérise

Accueil et suivi personnalisé par l’ensemble de l’équipe soignante. Prise en charge globale et immédiate des patients. Respect du bien être de l’animal et traitement systématique de la douleur. Sécurité de l’anesthésie (protocole appropriés et monitoring répondant aux dernières normes). Chirurgie ambulatoire grâce à la chirurgie mini-invasive et aux anesthésies sophistiquées. Structure équipée d’un système permanent de décontamination d’air. Matériel de pointe. Chirurgie non-invasive. Formation continue de nos vétérinaires et du personnel soignant.