Menu
01 46 41 05 93

Joignable 24h/24 7j/7

Je veux être rappelé

Se rendre à la clinique

32 rue Pierret
92200 - NEUILLY SUR SEINE

Consultation uniquement sur rendez-vous

Une question ? Un doute ?

Consultez notre foire aux questions, vous y trouverez sûrement une réponse !

Consulter la FAQ

Les tumeurs du cerveau chez le chien et le chat et leurs traitements à la clinique ABVET à Neuilly sur Seine

Les tumeurs cérébrales sont fréquentes chez les animaux de compagnie (3 % des animaux chez les chiens). Certaines races sont surreprésentées pour des  types spécifiques de tumeurs comme les méningiomes (tumeur bénigne des méninges, l’enveloppe du cerveau et de la moelle) plus communément diagnostiquées chez les races dolichocéphales (ex. Golden Retriever, Labrador, Bouvier Bernois) alors que les tumeurs gliales (tumeur du parenchyme cérébral) sont plus fréquemment  rencontrées chez les races brachycéphales telles que Boxers et Boston. La majorité des tumeurs primaires et secondaires intracrâniennes se produisent chez des chiens adultes avec la majorité des chiens ayant plus de 5 ans.

Qu'est-ce qu'une tumeur du cerveau?

Les tumeurs cérébrales primaires comprennent des tumeurs provenant des cellules formant le revêtement de la surface du cerveau (méningiome), des cellules du parenchyme cérébral lui-même ( tumeurs gliales), de la paroi de ventricule ou du plexus choroïde (épendymome ou du plexus choroïde). Les tumeurs cérébrales secondaires sont des fragments de tumeurs provenant d’une tumeur principale ; ils se détachent, s’installent et se développent au sein du tissu cérébral. 50 % des tumeurs au cerveau sont des  tumeurs secondaires, provenant respectivement 35 % d’hémangiosarcomes, 19 % de lymphomes, 19 % de  carcinomes et 11 % de tumeurs pituitaires.

Quels sont les signes cliniques associés à une tumeur au cerveau?

Étant donné qu’il est difficile d’objectiver la présence de migraine, de période d’absence et de perte de mémoire chez les chiens, les premiers signes cliniques apparaissent souvent alors que la tumeur est déjà de taille considérable. En conséquence, dans la plupart des cas, le premier signe rapporté est la présence de crises épileptiformes.

D'autres signes fréquemment observés sont des troubles de la vision, des changements dans la personnalité du chien (animal distant ou agressif) ou un comportement compulsif avec tournis et désorientation. Chez le chat, le signe principal semble davantage lié à des changements de comportement.

Comment le diagnostic d'une tumeur du cerveau est-il réalisé ?

L’imagerie médicale comme l’examen tomodensitométrique (photos 1 à 4) ou idéalement une IRM est nécessaire pour obtenir un  diagnostic. Afin de confirmer la cause exacte de la masse (type cellulaire, malignité,...) un échantillon de tissu doit être prélevé. Cet échantillon peut être obtenu soit par l'insertion d'une aiguille à biopsie à travers le crâne. Ces techniques, relativement invasives, sont rarement réalisées en médecine vétérinaire.

Photo 1: tumeur cérébrale temporale gauche                              

Photo 2: tumeur hypophysaire : macro adénome

Photo 3: tumeur de la base du tronc cérébral              

Photo 4: scanner en vue axiale de la photo 3

Que faire après le diagnostic?

Les traitements et le pronostic de tumeurs cérébrales varient selon le type de tumeur. Le traitement le plus approprié pour un individu dépend d'un certain nombre de facteurs, notamment le type de tumeur et l'état de santé général du patient. 

Traitement médical (dit palliatif)

Il existe très peu d'options de chimiothérapie pour les tumeurs cérébrales car le cerveau est un organe très protégé et la plupart des agents ne peuvent le pénétrer.

Cependant, le traitement peut aider à réduire certains des signes observés chez un patient avec une tumeur au cerveau. Ainsi, des anti-inflammatoires (corticoïdes) peuvent être utilisés pour réduire l’inflammation et la pression provoquée par la tumeur et des médicaments (antiépileptiques) pour réduire la sévérité et la fréquence des crises épileptiformes peuvent être prescrits. Dans certains cas, cela peut soulager beaucoup de symptômes (maux de tête, léthargie,...) et permettre à l’animal de se sentir mieux.

Toutefois, cette association de médicaments cause souvent des effets secondaires qui peuvent poser certains problèmes (les animaux ont souvent très soif et faim, urinent plus). Les médicaments utilisés pour contrôler les crises peuvent initialement rendre le chien plus endormi et diminuer son équilibre. Cette approche thérapeutique est peu couteuse et comporte peu de risques. Toutefois, l'efficacité du traitement est de durée limitée malgré la très bonne qualité de vie durant ce temps.

Radiothérapie et traitement médical

Beaucoup de tumeurs cérébrales étant bénignes (ex. méningiome), une excision chirurgicale est souvent considérée comme le traitement de choix.

Malheureusement, à cause de leur localisation, il arrive parfois que la chirurgie ne soit pas une option. La radiothérapie devient alors l’option de choix pour ces tumeurs, et peut entraîner une amélioration considérable et rapide de la qualité de vie du patient. Différents types de traitement existent avec la radiothérapie (traitement palliatif ou traitement curatif). L'avantage de l'utilisation de la radiothérapie en plus du traitement médical est que l’on peut augmenter de manière significative la durée et la qualité de vie. Suivant le type de tumeur et le traitement de radiothérapie utilisé, une rémission moyenne de 8 à 14 mois peut être observée.

Chirurgie, radiothérapie et traitement médical

Lorsque la tumeur cérébrale est dans une région anatomique opérable, la chirurgie est indiquée. Le but ultime de  la chirurgie est d'enlever complètement la tumeur. Étant donné qu’il n’est pas aisé d’enlever 100% de la tumeur,  une approche multimodale (combinaison de médicaments, chirurgie et radiation) est le traitement idéal lors de tumeur cérébrale chez le chien et consiste aussi au traitement de base de la plupart des tumeurs du cerveau chez l'homme. Le but du traitement est d'éliminer le plus gros de la tumeur par chirurgie pour donner à d'autres thérapies de meilleures chances de succès.

La chirurgie permet également d’obtenir un échantillon de la masse et d’identifier sa nature, permettant de caractériser le type cellulaire et donc d’améliorer l’approche thérapeutique en conséquence. La chirurgie est l'option la plus invasive (Photos 5 et 6). La plupart des chiens se rétablissent bien et sans complication d’une chirurgie du cerveau, toutefois certains propriétaires rapportent que la personnalité et le comportement de leur animal de compagnie ont changé suite à la chirurgie. Les avantages de cette option sont qu'elle offre potentiellement la plus longue période de qualité de vie pour votre animal de compagnie.

Photo 5: vue axiale d'un  méningiome chez un chat  

Photo 6 : scanner du même chat 3 ans après l'intervention

Quelle est l'espérance de vie après traitement des tumeurs du cerveau ?

En médecine humaine, l’objectif du traitement est la rémission complète de la tumeur et pour ce, des traitements invasifs avec des effets secondaires importants sont nécessaires. En médecine vétérinaire, l’objectif du traitement est de prolonger la période pendant laquelle l’animal bénéficie d'une bonne qualité de vie. L’option thérapeutique, quelle qu’elle soit, vise donc à garder l’animal confortable et heureux le plus longtemps possible.

Contactez-nous

Consultez également

Ce qui nous caractérise

Accueil et suivi personnalisé par l’ensemble de l’équipe soignante. Prise en charge globale et immédiate des patients. Respect du bien être de l’animal et traitement systématique de la douleur. Sécurité de l’anesthésie (protocole appropriés et monitoring répondant aux dernières normes). Chirurgie ambulatoire grâce à la chirurgie mini-invasive et aux anesthésies sophistiquées. Structure équipée d’un système permanent de décontamination d’air. Matériel de pointe. Chirurgie non-invasive. Formation continue de nos vétérinaires et du personnel soignant.